L’économie collaborative, secteur dans lequel investir en 2014

L’un des secteurs les plus prolifiques est sans aucun doute celui de la consommation collaborative. Comme le rappelait le quotidien Les Echos, dans un article consacré aux secteurs à forts potentiels, « à l’heure du Web social, l’économie collaborative prend tout son sens. Son décollage fulgurant et son clonage dans des champs variés de l’économie en font un modèle à fort potentiel.


Ce n’est pas moi qui le dit, ce sont les Carnets du Business – et cela fait écho à un article de janvier du Journal du Net, dans lequel Jérémie Berrebi, co-dirigeant de Kima Ventures (le fonds monté par Xavier Niel), expliquait que « 2014 serait l’année des objets connectés et de la sharing economy  » – .Voici l’article  des Carnets du Business, ci-dessous :

Malgré les difficultés à trouver des financements, les projets entrepreneuriaux ont toujours leur place en France. C’est justement parce que l’industrie peine à tenir face à la concurrence des pays émergents, que la France et les pays les plus riches doivent mettre l’accent sur de nouvelles formes de business.
En France les annonces de délocalisation tombent régulièrement avec leur lot de destruction d’emplois. Signe des difficultés à rester compétitif, le démembrement de l’industrie française est à raison en vue de ce qu’elle représente pour l’emploi, au centre des préoccupations du gouvernement et des acteurs économiques du pays.

LES SECTEURS QUI SE PORTENT BIEN

Aujourd’hui, les entrepreneurs doivent faire preuve d’ingéniosité et de courage pour lancer un projet. Mais dans le domaine la France bénéficie de nombreux atouts : éducation, innovation, recherche…

Ainsi, on voit tous les jours de nouveaux projets voir le jour. L’un des secteurs les plus prolifiques est sans aucun doute celui de la consommation collaborative. Comme le rappelait le quotidien Les Echos, dans un article consacré aux secteurs à forts potentiels, « à l’heure du Web social, l’économie collaborative prend tout son sens. Son décollage fulgurant et son clonage dans des champs variés de l’économie en font un modèle à fort potentiel. »

L’ingéniosité des entrepreneurs s’est adaptée au ralentissement économique. De nombreux projets ne nécessitant pas des investissements de départ importants sont lancés. Les objets connectés, les applications web et autres gadgets continuent à être crées et à rencontrer un net succès. Par ailleurs, le vieillissement de la population ouvre de forts potentiels à ce que l’on appelle la silver économy. Ce secteur qui vise les besoins des plus âgés intéresse de plus en plus des entrepreneurs expérimentés.

Les initiatives personnelles qui fleurissent dans les domaines des énergies renouvelables, des nouvelles technologies ou modes de consommation montrent qu’il existe encore des secteurs porteurs. Les mentalités évoluent petit à petit et les nouvelles générations savent qu’il est de plus en plus difficile de prévoir une carrière linéaire à l’abri du risque.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s