Taxer l’économie circulaire… une lumineuse idée de nos députés

« Le Boncoin ferait perdre 312 millions de recettes à l’Etat ». Passons sur la formulation…  Des dépenses publiques futiles, des contrats mal gérés, des appels d’offres biaisés font dépenser inutilement et donc perdre de l’argent à l’Etat. Une activité encore non taxée par l’Etat, c’est autre chose. Mais passons sur la formulation et regardons de plus près cette nouvelle lumineuse idée des députés Jacques Cresta et Sylviane Bulteau: taxer les transactions entre particuliers s’opérant sur leboncoin.fr et autres plateformes P2P…


Tout d’abord, le sujet de l’institutionnalisation et de la règlementation autour de l’économie collaborative date un peu… mais les députés « allant leur train de sénateur », ils ne sont finalement pas si en retard que ça. Il est en revanche regrettable que le réflexe de nos élus sur cette évolution sociétale et économique soit … la taxation. Ce n’est pas vraiment une surprise mais cela reste regrettable. L’Etat est arrivé à un tel point d’endettement que tous nouveaux revenus est bon à prendre. Même si cela implique de fausser la réflexion sur la question sociétale fondamentale de l’usage du numérique par les particuliers en l’abordant sous l’angle de « comment le taxer ».

Outre les échanges et liens sociaux que l’économie « peer to peer » peuvent créer, il se trouve qu’un site comme Leboncoin.fr est certainement le meilleur outil d’application de l’économie circulaire à disposition des particuliers. Quand l’Etat a choisi de créer un impôt sur le ramassage de mes ordures, il est certain que cela a influencé la consommation de mes déchets et m’invite à mieux les recycler….( et mieux compacter mes sacs poubelles).  Je trouve cependant l’approche de l’économie collaborative me permettant d’offrir une seconde vie à mon tapis, la lampe ou les jouets de mes enfants en les vendant à mes concitoyens plusmotivations économiques intéressante.
Ne nous méprenons pas, les motivations des français à avoir recours à l’économie circulaire et collaborative ne sont pas que sociales ou écologiques. Une récente étude IFOP montre qu’elles sont principalement économiques : recherche de la bonne affaire face à leur pouvoir d’achat en berne, l’opportunité de se faire un petit complément de revenus en temps de crise.  Il n’en reste pas moins que la décision de taxer les transactions entre particuliers porterait un sacré coût aux externalités environnementales positives de ce système D. Après l’annonce des autoroutes gratuites le week-end par Ségolène Royal, je pense que les députés Cresta et Bulteau ont toute leur place au Ministère de l’Ecologie…Et tant qu’ils y sont, ils pourraient bûcher sur une taxe sur le covoiturage facilité par blabla.car !

perception françaisPar ailleurs, si le gouvernement choisit de taxer (sans autre forme de réflexion) les solutions que les particuliers mettent en place pour pallier à leur budget restreint du fait de la hausse des impôts, c’est le serpent qui se mord la queue… et aucun doute que l’équipe gouvernementale en place soit assimilée au sheriff de Nottingham dans Robin des Bois. La même étude précédemment citée montre un enthousiasme certain des français pour l’économie collaborative. Le fait est assez rare pour être souligné et ce serait une erreur de taille si les politiques décidaient de s’en prendre à ce secteur citoyen émergent. Ce ne serait qu’une preuve de plus qu’ils sont complètement déconnectés du peuple qu’ils gouvernent, me direz-vous…

 

post-scritum: Madame Bulteau et Monsieur Cresta, je vous adresse mes remerciements pour votre contribution à la recherche de solutions au désendettement de l’Etat. Permettez-moi alors de vous rappeler que la recherche d’économies peut s’avérer aussi efficace que la recherche de revenus…et en tant que députés, un petit coup d’œil à votre régime retraite peut être inspirant…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s