Rapport au gouvernement sur la transformation numérique de l’économie française

rapport au gouvernementOn est vendredi et vous cherchiez une lecture pour ce week end ? Ca tombe bien, le rapport au gouvernement par Philippe Lemoine sur la transformation numérique de l’économie française vient de sortir.
Bon, il fait 328 pages, mais j’ai consulté la météo et il pleut tout le week end et puis si vous enlevez les annexes – qu’on lit rarement, il faut l’avouer – ça ne fait plus que  278 pages.

Pour ma part, je n’ai pas eu le temps de tout lire évidemment, mais en le feuilletant, j’ai relevé 2 informations particulièrement intéressantes…


« La course technologique n’est plus tirée par les entreprises. Ce sont les personnes qui font la course en tête »

Que de bon sens dans cette analyse résumée en une phrase  par Mr Lemoine ! Elle sous-entend bien que la transformation numérique de l’économie française ne sera possible et efficace que si l’on valorise l’individu, ses usages digitaux, ses capacités à créer des communautés, à bâtir des solutions hors des circuits économiques traditionnels. L’entreprise doit le comprendre, l’accepter, capitaliser dessus en faisant confiance aux individus qui la composent. Et cela ne se traduit pas par un suréquipement technologique mais par la mise en place d’une culture et d’un management du collaboratif !

 

« La transformation numérique est la chance que la France doit saisir »

Inutile de vous rappeler que la santé économique de notre pays est fragile et plus inquiétant encore, les grands secteurs dans lesquels nous sommes présents et en position de leader semblent appartenir au passé. Qu’en est-il des entreprises françaises dans les secteurs d’avenir ? Energies vertes, neuroscience, biologie moléculaire, bigdata ?

Mais le numérique, considéré comme la 3ème révolution Industrielle, bouscule tous les secteurs d’activité du fait de l’automatisation, la dématérialisation et la désintermédiation de nombreux industries et services. Les cartes ne sont pas redistribuées, et La France, 5ème puissance mondiale (selon PIB nominal) part à priori avec une bonne main. Mais ce sont les règles du jeu qui changent. A nous d’en avoir conscience, d’en prendre connaissance et d’établir notre stratégie de jeu à venir. C’est l’idée même de ce rapport.

 

Il ne faut pas louper le virage de cette révolution socio-économique, sinon, il nous faudra attendre la prochaine…et qui sait alors ce qu’il restera de nos atouts.
Sur ce, bon week end et bonne lecture !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s